L’artiste Keros-N comparaissait ce mardi (14 septembre) devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre avec sa compagne pour l’incendie d’un radar tourelle à Baie-Mahault en août dernier.

Sébastien Lurel, plus connu sous le nom de Keros-N, ainsi que sa compagne, ont été convoqués par la justice pour répondre au juge sur les événements dans la nuit du 21 au 22 août derniers : l’incendie d’un radar tourelle.

L’appareil avait été entièrement brûlé sur la route de Dalciat à Baie-Mahault.

Une patrouille de la gendarmerie de passage à cet instant et aperçevant l’objet en feu avec des individus à proximité s’est arrêtée et est partie à leur poursuite. Les hommes du PSIG (Peloton d’Intervention et de Surveillance de la Gendarmerie) ont interpellé Keros-N, en possession de briquets, gants et jerrican, ainsi que sa compagne cachée dans les broussailles.

Il craignait d’avoir été flashé

Pour sa défense, Keros-N a déclaré qu’il craignait d’avoir été flashé. C’est pourquoi il serait revenu avec des pneus et de l’essence. Sa compagne a dans un premier temps accusé à tort deux individus pour disculper l’artiste, avant d’avouer avoir menti.

Devant le tribunal, Keros-N revandique un « acte de contestation sociale », en réponse aux problèmes d’eau et aux manques de moyens du CHU. Le parquet lui a opposé les statistiques des décès sur les routes de Guadeloupe, en hausse de +15% depuis 2020.

Le délibéré a été rendu dans l’après-midi. Keros-N écope de 9 mois de prison avec sursis, d’amendes de 1500 euros et de 200 euros pour non-respect du couvre-feu. Il devra également suivre un stage de citoyenneté obligatoire. Sa compagne est condamnée à 3 mois de prison avec sursis, à 1500 euros d’amende, 200 euros pour non-respect du couvre-feu ainsi qu’un stage de citoyenneté obligatoire.

September 14, 2021

Written by:

X
  • https://stream.rcast.net/67549
  • Radio Inter Tropicale
  • cat 1
  • http://198.27.68.65:8004/;
  • Radio Inter Tropicale